En finir !

Mains – Ternand, Beaujolais, France – Septembre 2002

La manière la plus crédible d’en finir avec notre système capitaliste qui tourne au totalitarisme marchand, ne serait-ce pas de ne plus utiliser d’argent pendant – disons – 36 jours ?

L’argent ne se mange pas. Ce n’est pas de l’argent qu’il faut pour vivre, car pour vivre il faut boire, manger, dormir au chaud, se laver et se blanchir, mais aussi aimer! Tout cela est possible sans argent, j’en ai fait l’expérience.

L’argent est roi.
La dette est souveraine,
les peuples sont déchus,
très déchus!

Alors pour en finir avec ce système malsain (où nous sommes réduits au peuple de la marchandise), vivons le temps nécessaire sans utiliser l’argent qui défigure notre monde.

Bien-entendu, même si un arbre ne vend pas ses fruits, du travail est nécessaire pour faire un potager, pour puiser l’eau, pour s’habiller, se loger, etc. Mais y travailler n’impose pas d’accepter cette mentalité dominatrice où avec mépris nous sommes réduits à l’état d’esclaves au service de l’argent, par des illusions et des mensonges, par le pouvoir qui lui est concédé, que nous lui concédons.

Saviez-vous que l’argent que vous gagnez (quitte à vous sacrifier pour cela en faisant un travail que vous n’aimez pas et qui vous sépare des gens que vous aimez, soi-disant pour eux) ne vous appartient pas vraiment, il ne fait que vous passer dans les mains, mais en fait il est le moyen de vous asservir, vous corrompre, le moyen de pervertir les valeurs humaines, de donner autant de pouvoir aux mensonges, aux hypocrisies, cet argent appartient au pouvoir qui nie votre autonomie et votre indépendance ?

« Il faut être utopiste, mais pas pour des chimères » affirme Pierre Rabhi, j’ajoute que l’argent est une chimère, et que l’utopie serait qu’ensemble nous cessions d’utiliser l’argent qui est au cœur de notre système voué à l’exploitation des ressources naturelles et humaines au bénéfice des personnes morales, personnalités juridiques qui pervertissent la justice en provoquant les injustices que nous subissons tous.

Si les textes de loi, le droit, permettent de définir un acte ou une parole comme légal(e) ou illégal(e), en ne se référant qu’aux textes, cela ne permet pas aux juges qui ne sont pas témoins du contexte où de tels actes, de telles paroles prennent place, de reconnaître ces actes ou paroles, comme justes ou injustes. La justice en est devenue un mythe où la démesure règne.

Ainsi, malgré la loi qui interdit d’appeler au boycott, j’en appelle à boycotter l’utilisation de l’argent en invoquant l’article 35 de la déclaration des droits de l’homme et du citoyen :

Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs.

Je sais que c’est le moyen pacifique le plus efficace (radical) pour en finir avec cette trop longue phase de rapine!

Moraliser le capitalisme ?

Une réponse sur “En finir !”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *