Le diable s’habille en Pradal

Après une longue conversation avec le réalisateur de « Tom le cancre » où il ne reconnaissait pas le « sacrifice » de l’été dernier en ce qui concerne les aspects négatifs du travail des enfants ainsi que du manque d’organisation qui a pénalisé toute l’équipe, je lui ai demandé :

« Une question importante pour moi, est-ce que tu crois en Dieu ? »

Il m’a répondu ce que j’ai ressenti le plus sincère sur ce qu’il m’ait exprimé : « Pas du tout! »

Alors je te réponds ici, car je sais que tu le liras, que si tu ne crois pas en Dieu, moi je crois qu’il croit au moins un peu en toi, Manuel, sinon tu ne serais pas présent. Pour ce qui est des contrats, je les attends toujours, mais j’avoue que je n’ai rien à te vendre, ni à toi, ni à la production, car rien ne m’appartient si ce n’est la responsabilité de mes actes, de mes paroles, et de mes prises de positions, dont celles qui m’ont amené à non seulement veiller sur ma fille, ton actrice la plus jeune, mais aussi sur les autres enfants pendant le tournage, ainsi que 2 nuits, les seules payées (au noir 100€, par Vincent Lorca), à veiller sur le matériel. Je sais que je ne sais pas, mais si tu espères que je perde toute autorité sur ma fille lors du divorce, sache qu’elle me fait confiance, et que cela, ça ne s’achète pas et que vous aurez bien du mal à le pervertir.

De ton côté tu peux constater que j’ai enlevé la « mauvaise » publicité que je faisais au film, cette galerie donnant, tu en conviendras, une bonne image au travail collectif que représente cette entreprise cinématographique à but non certain.

Manuel Pradal
Manuel Pradal

Plus d’infos sur le blog http://tom-le-cancre.blogspot.fr

Sur ce, à bon entendeur, salut!

4 réponses sur “Le diable s’habille en Pradal”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *