L’essentiel est invisible

Collection de billets écrits à la main. Ce moyen d’échange détourné, utilisé pour faire passer des messages, semer des petites graines au cas où elles germeraient dans quelques esprits.

Quelques articles :

4 réponses sur “L’essentiel est invisible”

  1. Source du texte suivant

    (Ceci est une proposition personnelle, elle n’a ni été émise ni votée dans aucune des AG du mouvement)

    Cet évènement propose qu’on exprime son indignation sur les billets de banque. J’écris sur ceux qui me passent en main « Argent du peuple : #nepastoucher ». N’importe quel message qui montre l’indignation peut aussi faire l’affaire – comme par exemple « Révolution du 15 mai » ou « Démocratie réelle maintenant ». Tout ce qu’on veut, du moment que le banquier et tout autre citoyen qui tombe dessus ait connaissance de notre indignation.

    Cet évènement reprend celui lancé en Espagne: https://www.facebook.com/event.php?eid=224151774278091

    « Si il est subversif d’écrire sur les billets de banques,
    alors c’est un acte révolutionnaire.
    L’argent passe dans toute les mains, celle du riche, du pauvres, indépendamment de la couleur de peau, des croyances, des idées, des sentiments, des peurs, des espoirs.
    Alors l’argent est le parfait moyen de communication, pour le désespoir de cette société.
    Car l’argent est notre loup, notre chaîne, notre prison, notre maître, notre triste illusion de liberté. Notre ennemie commun. »

    L’argent est l’ennemie commun de tout les hommes, car il est la prison pour l’humanité, et le poison dans l’esprit des hommes.

    Nous somme en train de faire quelque chose de grand ; nous allons en faire quelque chose d’illimité..

    Si quelqu’un doute de la légalité de cet acte, ou se demande si les billets seront remplacés, voici un extrait du texte de de la législation monétaire européenne : « Lorsque des billets sont faiblement endommagés ou mutilés, par exemple lorsqu’ils comportent des annotations ou des chiffres, ils ne sont pas considérés comme des billets endommagés ou mutilés intentionnellement. »

    Ce texte peut être consulté ici :
    http://europa.eu/legislation_summaries/economic_and_monetary_affairs/introducing_euro_practical_aspects/l25088_fr.htm

    S’IL VOUS PLAIT, FAITES CECI AVEC PRECAUTIONS !
    NE DETRUISEZ PAS LES BILLETS ET NE LES RENDEZ PAS ILLISIBLES, UN MESSAGE AU STYLO BIC ET PAS PLUS. Ou au crayon. L’important, c’est d’écrire un petit message, nous ne voulons pas abîmer les billets.

    En Iran, ce type d’action a fonctionné, le pays a été inondé de billets aux slogans contestataires. Pourtant c’est bien là bas qu’il est très risqué d’accepter ce genre de billets pour les commerçants.

    Source du texte suivant

    Une nouvelle idée émerge d’écrire son indignation sur les billets de banque. Je trouve cette idée excellente ! Je l’ai fais, voici ce que ça donne en image 😉

    « Si il est subversif d’écrire sur les billets de banques,
    alors c’est un acte révolutionnaire.
    L’argent passe dans toute les mains, celle du riche, du pauvres, indépendamment de la couleur de peau, des croyances, des idées, des sentiments, des peurs, des espoirs.
    Alors l’argent est le parfait moyen de communication, pour le désespoir de cette société.
    Car l’argent est notre loup, notre chaîne, notre prison, notre maître, notre triste illusion de liberté. Notre ennemi commun. »

    L’argent est l’ennemi commun de tout les hommes, car il est la prison pour l’humanité, et le poison dans l’esprit des hommes.

    Lien de l’évènement (lancé le 24 juin) https://www.facebook.com/events/124115157673978/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *