Manifestation de soutien à René Forney

Manifestation de soutien à René FORNEY emprisonné pour outrage et hospitalisé à cause d'une grève de la fin et de la soif prolongée. Lyon le 22 mars 2014.
Manifestation de soutien à René FORNEY emprisonné pour outrage et hospitalisé à cause d’une grève de la fin et de la soif prolongée. Lyon le 22 mars 2014.

« le but est d’induire une désinformation ou une émotion qui oriente les choix de chacun et leur opinion » – Réseau Colin Bagnard : lors d’une manifestation de soutien à René Forney, prisonnier politique selon son avocate, la désinformation et l’orientation du fait de ne pas avoir communiqué visuellement ni le nom de René Forney ni son site lors de cette manifestation (René veut diffuser son site selon une de ses lettres, et ce de manière publique pour au moins 20 ans, mettant sa « personne » en retrait par rapport au travail que cela représente) sont dénoncées par ma « manipulation ». Le déni (étymologiquement « renverser ») ne m’impressionne pas. Avez-vous remarqué l’expression espiègle de ma fille sur cette photographie ? Il est difficile de se voir retournées ses propres armes (manipulation et désinformation) contre soi, n’est-ce pas ? Le slogan « si le juge peut tout, la loi ne vaut rien » prend tout son sens dans l’affaire René Forney, alors restons-en à cette précieuse contribution qui bénéficie aux « justiciables » privés de « justice », merci.

Photographie de la manifestation du 22 mars 2014 à Lyon en soutien à René Forney où la banderole a été modifiée, à la place de "WWW.AUNOMDUPEUPLE.COM" a été inscrit "René Forney // trafic-justice.com"
La banderole a été modifiée, à la place de « WWW.AUNOMDUPEUPLE.COM » a été inscrit « René Forney // trafic-justice.com »

Cette modification a suscité tout d’abord de vives réactions de la part de Corinne Morel, co-organisatrice avec l’association « Au nom du peuple » de cette manifestation.

Quelques messages de sa part sur FaceBook :

Quand on trafique des photos, on ne se bat ni pour la vérité, ni pour la justice. L’association Au nom du peuple et tous ses membres qui étaient présents à la manifestation du 22 mars refusent de paraître sur des photos qui mentent, qui trichent et qui refont l’histoire.
Nous demandons le retrait de toutes les photos trafiquées s’il y apparaît un membre de notre association. Si vous voulez mentir, faites-le mais sans nous.

J’ai rétabli la vérité, ni plus, ni moins. Si les photos qui ont été prises ne correspondent pas à ce que certains auraient voulu, il ne faut pas les diffuser. C’est simple. La vérité (ne pas diffuser les photos ou diffuser les vraies photos) est simple. Le mensonge (trafiquer les photos pour les faire correspondre à ses besoins) est compliqué. Je suis d’accord avec Nicolas, restons unis et solidaires, mais sans mentir et sans tricher.

Je pense, Cyril, que tu n’as pas pensé mal faire. Tu ne me connais mais sache que je suis une personne inflexible. Je n’accepte pas le mensonge car on sait où le mensonge commence mais pas où il finit. Je suis aussi une personne humaine (du moins, je m’efforce de l’être) et à ce titre je comprends que tu tentes de réparer et je t’en remercie. Cela étant, on peut pas se battre pour la vérité et la justice, en mentant et en étant soi-même injuste. J’ai créé l’association Au nom du peuple (www.aunomdupeuple.com) pour réussir là où les autres ont échoué et nous réussirons parce que nous ne ferons jamais aucun compromis avec le mensonge et l’injustice. Si tu vas faire un tour sur mon site, tu verras que, tout comme toi, j’aime citer les Montesquieu, Hugo, Zola, et autres grands hommes mais les mots, aussi grands soient-ils, ne valent rien quand ils sont démentis par les actes. Je suis rigoureuse, factuelle et exacte dans tout ce que je dis et fais car il n’y a que de cette manière que nous arriverons à dénoncer les abus commis par l’institution judiciaire. J’agis pour que notre pays redevienne la patrie des droits de l’homme, qu’il s’honore d’être mais qu’il n’est plus. C’est là un mensonge (encore un !) mais il n’y a qu’une façon de lutter contre le mensonge, c’est d’être dans la vérité.

Veuillez retirer le slogan de l’association www.aunomdupeuple.com de la banderole. Puisque vous changez l’histoire, faites-le complètement. Veuillez flouter le visage de toutes les personnes qui se trouvent au premier rang et qui représentent l’association Au nom du peuple. Nous ne portions pas cette banderole et nous sommes attachés à la vérité.

Cette photo est un faux ! Vous avez oublié votre banderole et vous modifiez le texte de celle des organisateurs. Elle est belle la justice ! Ce que vous faites est un pur scandale. Vous maquillez les photos ! Comment pouvez-vous ensuite prétendre parler et vous battre au nom de la vérité ?

Veuillez retirer le slogan de l’association Au nom du peuple et flouter les visages de tous ses adhérents. Nous sommes attachés à la vérité et cette photo est un mensonge. Vous faites ce que vous voulez avec vos films et vos photos (vous pouvez mentir et trafiquer) mais pas avec les photos sur lesquelles nous sommes. Merci.

Et mes réactions sur ma page FaceBook :

Corinne. : les coups d’épée dans l’eau ne servent à rien. Le pur scandale c’est qu’une victime de 16 ans d’injustices en soit à faire une grève de la faim et de la soif radicale pour que son rappel t’insurge, c’est indécent de ta part ! De plus je trouve que le slogan va très bien avec cette « affaire » qui ne t’es pas « personnelle ». J’ai publié les 2 versions de cette photo, récupère celle que tu veux et arrête de crier au scandale pour le manque de pub. Si tu veux je te fais une cession de droits gratis pour l’originale dont je t’accorde ici-même l’utilisation pour ton association : preuve de ma bonne volonté.

C’est toi qui m’accuse de mentir alors que ma volonté se conforme à celle de René FORNEY. Je n’ai pas pour habitude de photoshoper mon travail autrement que pour développer les raw originaux (ajustements de lumière, de couleur et de densité, et rarement des recadrages). Alors je te demande de cesser cette diffamation alors que tes réactions peuvent montrer que tu mets en avant ton association en utilisant le comité de soutien à René FORNEY et la manifestation à laquelle tu as participé comme organisatrice. Je ne prétends en utilisant cette méthode par ailleurs largement pratiquée que communiquer la volonté de René FORNEY, et ce sans cacher cette « manipulation ». Manipulation dont il est possible de penser que tu serais aussi responsable en récupérant ce mouvement de soutien à René FORNEY « au nom du peuple ». J’avoue aussi que d’autre part c’est aussi une volonté de ma part de provoquer afin de révéler les positions de chacun à ce sujet. Je ne crois pas que tu aies intérêt à me chercher des puces pour une seule et unique photographie. Tu peux tout aussi bien utiliser les banderoles et affiches réalisées à cette occasion pour d’autres manifestations tout comme je t’ai cédé les droits sur ma photographie originale pour la diffuser dans le cadre de tes actions en soutien à René FORNEY (http://trafic-justice.com).

Le but de la « manœuvre » est d’apporter efficacement du soutien à René FORNEY par de la « com » (oui c’est un peu utiliser les armes de nos ennemis) et je suis désolé que tu n’en saisisses pas l’opportunité. Inutile de me diffamer, j’assume cette manipulation qui n’est pas la récupération de la grève de la faim et de la soif de René FORNEY, car c’est ce qui à mon sens a provoqué cette manifestation qui je le rappelle est pour soutenir René FORNEY. Il est dommage d’en faire une querelle intestine. Il s’agit d’une photo et d’une seule. La réaction à cette modification est en soi parlante et fort instructive.

« L’important n’est pas ma personne mais tout ce que j’ai fait qui doit rester public pour au moins 20 ans » – René FORNEY http://www.trafic-justice.com

Lettre de René FORNEY
Lettre de René FORNEY

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *