Pas remplacée

Ce matin je suis passé à l’école primaire, comme souvent pour dire « bonjour » à Mila, en vélo. Séverine m’avait prévenu la veille à 23h40 par SMS (je dormais) :

« Mila n’ira pas à l’école demain car je garde encore Sacha au chaud. »

J’ai répondu :

« Il avait pourtant l’air de bien aller. C’est Reel Suspects. » « Je passerai pour l’amener en classe à 8h20 puisque tu n’as pas 10 mn pour amener Mila à 500 m de chez toi (sans doute que Sacha ne peut pas rester seul). »

Et elle :

« Non, ce n’est pas une question de tps. Je lui accorde une grasse matinée qu’elle aime tant. Tu n’as pas à venir de tte maniere. »

Or ce matin, des parents se plaignant que Séverine – maîtresse à cette même école où va notre enfant – ne soit pas remplacée, j’ai demandé à sa directrice la raison de son absence pour vérifier, et elle m’a dit que c’est car Séverine est malade.

Ce sont aussi des mensonges qui séparent Mila de son père, du moins le pouvoir que leur confère la « justice ».

La référence à Reel Suspects vient du fait que hier soir, avant de m’endormir, j’ai constaté que le film de cinéma dont l’envers du décor tourne au drame familial pour son actrice la plus jeune et son père photographe du plateau était présenté avec la mention « STATUS : Completed » avec une bande-annonce où Mila est visible malgré mon opposition.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *