Mamadou

J’étais hébergé chez Mamadou qui a insisté pour que je vienne dans sa famille après avoir dormis une dizaine de jours à l’orée du village, sous un grand arbre proche du puits. Il y avait une vieille hyène, un esprit malfaisant selon des villageois, qui rodait dans les environs. Je ne l’ai pas vu, mais les hommes inquiets pour moi mon convaincu de passer les nuits au village. Dans ce grand arbre il y avait un creux, j’y laissais mes affaires et avais signalé ma présence en nouant un bout de tissu à une de ses branches, un « drapeau » nécessaire selon Mamadou, mon ami.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *