Séverine si tu aimes encore

Mains - Ternand, Beaujolais, France - Septembre 2002

je t’en prie, vas aux jardins, c’est le printemps,
de la terre du mien y est fraichement retournée
et des pommes de terre, des fraises en fleur,
ce qu’a semé Mila, et moi, en pensant à l’eau
de cette source qui fait défaut ici, attendent
prends en soin s’il te plaît, avec les enfants.

2 réponses sur “Séverine si tu aimes encore”

  1. Notre potager, à Mila et moi, là où nous avons passé tant d’après-midi d’école buissonnière, a été transféré au mépris du règlement de l’association qui le gère (pour ce faire il fallait qu’il ne soit pas entretenu pendant une année, ce qui n’était pas le cas). J’étais parti de Saint-Montan, et on a vendu la peau de l’ours avant de l’avoir abattu, compromettant au passage encore plus de villageois dans le fait de séparer un père de son enfant, injustement, et pour de mauvaises raisons.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *