Pascal Terrasse porte plainte pour diffamation contre moi

Twit de Pascal Terrasse
Pascal Terrasse porte plainte pour diffamation contre Cyril Delacour

« Compte tenu des mensonges que vous procédez à mon égard sur la situation de votre fille, je viens de porter plainte pour diffamation. » – Pascal Terrasse, député PS, ex-président du conseil général de l’Ardèche, et médiateur dans l’affaire « Tom le cancre« .

A-t’il affirmé mon opposition à l’utilisation de l’image de mon enfant avant de mettre fin à sa médiation ? Car il a affirmé que Tom le cancre est un atelier pédagogique associatif, or ce n’est pas le cas, et je suis privé de l’exercice de l’autorité parentale. Bien entendu je ne peux pas prouver qu’un simple coup de téléphone demandant au juge des affaires familiales de me sanctionner a été passé, ni que Pascal Terrasse l’a lui-même fait, ni si c’est un franc-maçon qui a fait « jouer » son réseau. Par contre je peux prouver que Pascal Terrasse soutient son « ami » Manuel Pradal dans cette affaire qui fait partie du contexte où est géré notre divorce, et où mon opposition à l’utilisation de l’image de mon enfant a été méprisée à plusieurs reprises.

Mélenchon nous gaiement, mais avec lucidité !

Toute affaire cessante j’ai arrêté de travailler pour de l’argent ; ça n’a plus de sens, je méprise l’argent qui en mon esprit est source de tant de mépris !!!

1.700 € x 20 = 34.000 €

Qu’est-ce qui justifie un tel écart ?
Des valeurs personnelles, des compétences ?
Pour être heureux et favoriser, aider à l’épanouissement collectif ?

Mais c’est le nerf de la guerre, cette valeur symbolique dont la création ex-nihilo demeure dans l’obscurantisme digne de la secte la plus puissante que l’histoire connaisse ; la secte des finances. Cette valeur symbolique est présente sur presque tout ce qui est vu, entendu, senti, touché, goûté, consommé, et jeté. Ce n’est pas l’homme qui est à la mesure de toute chose, c’est le fric !

C’est pourquoi je révèle ce manque de cohérence que d’affirmer « l’humain d’abord » tout en proposant d’augmenter le SMIC et de ramener les écarts de revenus à 20x. À mon sens cela ne fait que reculer pour mieux sauter.

Peut-être est-ce en prenant en compte qu’il faille s’adresser au peuple de la marchandise pour ensuite espérer changer les mentalités, mais en avons-nous le temps, les ressources ?

Pour passer du capitalisme au socialisme éco-logique j’estime qu’il est nécessaire d’être radical :
– proscrire l’usure comme principe favorable à une minorité et comme moyen de parasiter l’économie
– déchirer l’obscurantisme qui règne autour de la création monétaire
– se libérer de la propagande pour vivre et partager une heureuse sobriété, c’est une absolue nécessité !!!

Nous sommes aliénés à une valeur symbolique !

N’est-ce pas la cruelle vérité ?

Libération !!!

les députés choisissent l’euro, la rue s’enflamme

Démocratie que nous ne voulons pas croire être sous sa mascarade en alternance médiatisée, une grande putain soumise aux finances de ce totalitarisme marchand.

Une valeur humaine telle la sobriété que demande l’avenir niée par celles produites par la civilisation du peuple de la marchandise meut par une valeur symbolique qui trop souvent le pousse, inconscient de l’entreprise à laquelle il se livre, à courir du matin au soir et du soir au matin à la ruine de nos environnements.

La dette est souveraine en Euro, les peuples européens sont déchus !

Le socialisme n’est pas la compromission d’avec le capitalisme d’accepter grâce à l’obscurantisme qui règne autour de la création monétaire l’usure (faire de l’argent avec de l’argent) comme principe favorable à une minorité et comme moyen de parasiter l’économie « réelle » que des politiques ont détruite en jetant ces personnalités juridiques que sont les personnes (a)morales, ces pots de fer, contre ces pots de terre que sont les paysans, les artisans, les petits commerçants, et tous ces indépendants.

Ce n’est pas l’Homme qui est à la mesure de toute chose, mais l’argent, cette valeur symbolique qui présente sur presque tout ce qui est vu, entendu, senti, touché, goûté, consommé et jeté, exerce une telle emprise sur les consciences que nous sommes devenus les adeptes de la secte des finances par nos pratiques la plus puissante que l’histoire connaisse.

Ici nous sommes sur une propriété dont l’actionnaire de référence est l’indigne héritier d’une loi scélérate, M. de Rothschild alias Édouard aux mains d’argent, épaulé par Anne Lauvergeon qui fut à la tête de l’entreprise employant le plus de monde, au monde. J’écris cela pour introduire cette citation de Noam Chomsky : « la propagande est à la démocratie ce que la violence est à un régime totalitaire ». Vous parlez d’une démocratie en un pays où il est impossible à la majorité de VÉRIFIER si elle est honnêtement représentée alors que les médias éclairent des personnalités en jetant dans l’ombre les lois, les principes, et les croyances qui gouvernent ce monde, ce rêve du monde qui est en fait un cauchemar et un véritable enfer, à sa ruine.

Libération de la propagande !
Les usuriers ça ruse, ça use les usagers !
Libération de l’usure !

Kyrios sur Libération

Monsaigneur Édouard de Rothschild

Actionnaire de référence de Libération, tenez-vous tant à l’héritage de la loi du même nom que le vôtre dont l’article 25 est repris dans les traités de Lisbonne et Maastricht ?

Car saviez-vous que suite à la phase de rapine du capitalisme, le socialisme se passerait bien de la mascarade d’en faire un parti politique en alternance divertissante sur le fait que sa compromission d’avec le capitalisme tient à l’acceptation de l’usure comme principe et comme moyen (légal) de parasiter l’économie réelle et de permettre aux plus riches de capter les richesses alors que la création monétaire demeure dans l’obscurantisme pour une majorité (à l’abstention) et dont la gestion n’est en rien « démocratique ».

Ni gauche ni maladroit, le seigneur est Roi alors que la dette est souveraine par vos illusions et votre mépris entretenus à notre encontre.

De quoi on discute là ?

Les autorités sont bouchées !
Ça se saurait depuis le temps.
Le cordon de sécurité bien enroulé,
ils nous réservent le bonheur dans le prêt,
alors que le bonheur est dans le pré,
et eux ils sont déjà loin !

Essayez de discuter avec eux,
vous croyez quoi ?
Qu’ils vont tendre l’oreille ?
Ou qu’ils vont faire tendre l’autre joue,
en attendant que ça passe ?

Le Sarkophage est dans la pyramide,
et il est radieux comme une action AREVA,
tout baigne dans le meilleur des mondes,
et il s’en fou royalement, son argent est roi,
la finance règne, et guerre plus encore
son histoire n’a pas fini de s’écrire dans ses médias !

cyrild sur Libération

Péché originel ou Présent sacrifié ?

Le péril est présent !!!
Le présent est périlleux !!!
VIGILANCE DONC !!!

Oui aux amis de la paix.
Non aux amis de la guerre !

Le Sarkophage du haut de sa pyramide
nous fait bouffer de la guerre par médias interposés
et nous le fait payer directement par taxes et impôts.

Le Sarkophage aime la guerre
l’argent d’armes, il y en a qui haine tant !
Je déclare la guerre au Sarkophage ouvert !
L’argent d’armes, soient-elles verbales !
J’émets, j’aimais, j’aimerais la PAIX !

Le péché originel est de marcher sur la tête
au lieu de faire un paradis de cette terre
où nous enfants évolurons !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Le Sarkophage RADIEUX comme une action AREVA
de sa pyramide marche sur nos têtes communes niquées
il faut se RÉVEILLER !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

La momie enroulée dans son cordon de sécurité
est plus que mort vivante dans son Sarkophage
ce serait une aberration de continuer à le suivre
comme ces chiens de parisiens la tête à l’envers !

COMMUNIQUER
commun-niquer
Sans haine et sans traits d’union aux frontières !!!
Discutons, dialoguons, mais pas à sens UNIQUE.
Reçu, perçu, entendu, reconnu, compris, partagé
enfin tous ces mots qui ne sont pas des maux
mais leurs délivrances, des médias propagandistes !!!

Cyrild sur Libération
Pardon ?
Voulez-vous récacapéter ?

Les gens d’armes

soient-elles verbales

Lui qui sinistre l’intérieur à coup de karsher, cette racaille là en connait un rayon sur l’insécuritaire si média-tiques tac des gens d’armes, et l’âme en peine de ce mépris.
« La prévention, c’est tout d’abord la certitude de la sanction. » – N. Sarkozy
Psychologie appliquée à la mass-média-tics tac du temps, c’est l’art gens d’armes, le nerf de la guerre !

CyrilD sur liberation.fr